Ateliers d'été 2018 

Technique et nucléaire : comment sortir du culte de la puissance et de la destruction ?

Pourquoi la lutte contre le centre de stockage de Bure est-il un enjeu pour Technologos et ceux qui critiquent globalement la technique telle qu’elle se développe aujourd’hui (déferlement, moteur et fin de l’histoire).

Cette prétention à gérer efficacement les déchets  produits par une industrie qui ne devait pas en faire, à les gérer sans l'homme (sûreté passive), en nous faisant croire que l’on fait « comme si on maitrisait la nature" via la technique, ne permet pas de sortir de cette fiction technolâtre qui façonne notre monde, dont on ne se réveillera que par une catastrophe, et encore...

 

 Programme 

Accueil à partir du 14 juillet

Deux temps de débat se répartiront sur les jours suivants 15-16 ou 15 à 17, en fonction des participants. 

1er temps : Comment en est-on arrivé là ?

  • Evolution de la technique : les luddites et la révolution industrielle, puis le nucléaire ; du savoir-faire à la domestication de la domestication au culte de la mort.
     
  • Technique outil (culture dominée par le savoir-faire), technocratie (culture dominée par la technique), technopoly (chaos généré par la technique)
     
  • De l’interdiction des pollutions vers la normalisation, le mythe des normes pour permettre la survie et l’essor de la société industrielle. Exemple : dans le nucléaire et dans plein d’activités industrielles, déni des effets nocifs des faibles doses.
     
  • La vision ellulienne : le transfert du sacré dans la technique.
     
  • Le principe de mort propre au système capitaliste ou industriel ? Le sacré transféré sur le principe de mort ?

2ème temps : Se positionner aujourd’hui

Le catastrophisme et l’avenir radieux :

  • Face au "pari sur l'éternité" : Le statut des déchets dans l’histoire, d’un simple à côté à un enjeu central - le legs de problèmes ingérables. La rencontre entre l’histoire et la géologie, deux échelles de temps incompatibles.
     
  • Accepter la disparition de l’avenir radieux, il n’y a pas de Paradis sur Terre, rien ne nous a été promis (Hannah Arendt), accepter que le nucléaire c’est la catastrophe. L’enjeu c’est d’abord d’éviter que l’humanité ne disparaisse avec notre civilisation.
     
  • La ZAD : inventer malgré tout un nouveau genre de vie. Comment se positionne Bure face à la problématique de la ZAD ?
     
  • Critique de l’humanisme comme fiction de maîtrise. Il faut faire apparaître que la technique est partielle, et doit être limitée pour fonctionner comme technique créatrice. Mais il ne faut pas seulement la "limiter", il faut aussi arrêter certaines techniques parce que trop dangereuses comme le nucléaire. Mais aussi montrer que la technique moderne a créé des problèmes insolubles pour la première fois dans l'histoire, comme le traitement des déchets ou le démantèlement des réacteurs, car il n'existe pas de solution pour les déchets nucléaires, ni pour démanteler en toute sureté et complètement un réacteur nucléaire.

 

 Documents préparatoires