Ce n'est pas
la technique
qui nous asservit,
c'est le sacré
transféré à
la technique.


L'association



L’association Technologos est née en septembre 2012 à Paris, lors d’une assemblée générale à laquelle ont participé une soixantaine de personnes.

  • Ses membres se reconnaissent autour d'un texte appelé manifeste et de ses statuts.
     
  • Ils s’entendent sur la nécessité de réfléchir sur le rôle déterminant de la technique dans nos sociétés, ceci dans tous les secteurs d’activités humaines, en particulier l’économie, la politique, la science et la culture.
     
  • Ils se fixent la mission d’alerter l’opinion sur les conséquences de cette prévalence de la technique et de fixer les bases d'une éthique nouvelle, sur laquelle les hommes pourraient recouvrer une liberté perdue, en reprenant le contrôle du processus technicien. Celui-ci - de fait - poursuit son développement de façon incontrôlée ("on n'arrête pas le progrès").
     
  • Ils s’accordent enfin sur la nécessité d'ouvrir un débat public sur cette question et de l'animer de la façon la plus déconcentrée possible : selon un mode de fonctionnement confédératif, au sein de groupe locaux autonomes.
     

Une antenne nationale est chargée de faciliter l'éclosion de ces groupes et de veiller à leur coordination mais aussi d'organiser annuellement, sur des thèmes prédéfinis :
- des ateliers d'été pendant trois jours (au mois de juillet dans la campagne) ;
- des assises nationales pendant un jour et demi (en septembre à Paris).

 

Cette antenne réunit cinq membres, élus pour deux ans.
 

Ont été élus lors de l’AG du 17 septembre 2016 :
- Hervé Le Meur, coordinateur,

- Hélène Tordjman secrétaire,
- Alain Legrand, trésorier,
- Carlos Eduardo Delgado, édimestre,
- Roseline Ducrocq, correspondante.

 

 

Page Suivante : Les groupes locaux
Retour à la Page d'accueil
Dernière mise à jour de cette page:  Vendredi 18 Novembre 2016, 18:46