Accueil et présentation des partenaires et organisateurs

Vincent Lamirand, coordinateur de l’association, ouvre les Assises en présentant brièvement l’association Technologos et ses objectifs : proposer une analyse systémique et critique de la modernité et de ses dérives techniciennes. Dans la continuité des précédentes assises consacrées à l’autonomie de la technique, à la décroissance, et à la guerre, ces 4èmes assises proposent de penser et mettre en débat l’impact sanitaire des modes de production industriels et le processus de technicisation croissante de la médecine.

Joël Spiroux de Vendômois, président du Criigen, intervient ensuite comme partenaire de ces Assises. L’association mène des recherches indépendantes sur le génie génétique, fondées en 1999 par C. Lepage, J-M. Pelt et G. E. Seralini, elle mène notamment des recherches pluridisciplinaires autour des OGM et de l’impact des pesticides sur la santé.

Anthony Laurent prend ensuite la parole pour le site d’information en ligne « Sciences critiques » ; ce média indépendant entend offrir un espace de débat et d’informations critiques sur les enjeux de la techno-science contemporaine, il enquête sur les scandales médiatico-scientifiques de plus en plus nombreux. En explorant les enjeux sociopolitiques des sciences, ce média libre, qui réunit des collaborateurs d’horizons divers, tente de favoriser l’élaboration d’une pensée globale pour que chacun puisse agir localement.

Yves Cochet intervient enfin comme président de l’Institut Momentum, créé en 2011 à la veille de Fukushima pour lutter contre l’hégémonie intellectuelle d’une pensée scientiste et « croissanciste ». L’enjeu est de penser l’anthropocène et ses enjeux, de réfléchir à la question de la décroissance et de la « colapsologie », c’est-à-dire à l’effondrement du monde en cours sous l’effet des phénomènes physico-chimiques, biologiques et sociaux.

Introduction générale de la thématique des assises 2016

Michel Cucchi, directeur d’hôpital et membre de Technologos, rappelle que l’objectif de l’association est de contester les orientations dominantes du déferlement technologique contemporain. Elle propose de faire dialoguer des personnes reconnues comme expertes ou savantes avec des membres de la société civile. Les Assises permettent ce dialogue avec un public généralement sensibilisé, mobilisé, probablement averti, mais nous souhaitons également nous adresser à un public plus large. Les pratiques médicales et sanitaires sont le fil rouge de ces 4e Assises, avec leurs insuffisances, leurs aveuglements, leurs dimensions contreproductives, mais aussi leur possible métamorphose à une ère de rupture des grands équilibres spontanés. Trois thématiques principales seront débattues :

  1. Les effets sanitaires du mode de production techno-industriel
  2. Les projets de soin et l’empire croissant de la technique
  3. La critique de l’imaginaire technicien et la réponse d’un humanisme bien inspiré

Pour poursuivre le débat : sante@technologos.fr