Année 2014 


Assemblée générale

La croissance économique.
Autopsie d'un mythe

 samedi 8 février 2014 

14h - 17h

Maison des Associations

salle haute
181, avenue Daumesnil
Paris, 12ème arr.

14h : LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE : AUTOPSIE D'UN MYTHE

  • Comment l'idéologie de la croissance a t-elle pris racine ?
    François Jarrige (15')
  • Les effets contre-productifs de la croissance
    Hélène Tordjman (15')
  • Débat (1h30)

16h : ORGANISATION DE L'ASSOCIATION

  • Vie des groupes locaux
  • Préparation des ateliers d'été (juillet)
  • Préparation des assises 2014 (septembre)

 


Ateliers d'été

 25 - 27 juillet 2014 

Résister au productivisme
sans "revenir à la bougie"

Un autre rapport à la technique,
un autre rapport à la vie...

Champoléon, vallée du Champsaur, Hautes-Alpes

L'idéologie du travail, qui a émergé en Europe au XVIIIe siècle, a enfanté de l'idéologie technicienne,
qui submerge aujourd'hui la totalité de la planète.

Hélas, critiquer l'une ou l'autre passe mal auprès de "l'opinion" : quiconque s'y aventure s'expose de facto
au risque d'apparaître rétrograde, technophobe.

Comment casser ce préjugé ?
Ces trois journées sont précisément organisées afin d'apprendre à :

  1. élaborer une critique rigoureuse et argumentée du productivisme et du dogme de la croissance ;
     
  2. démontrer que les modèles souvent proposés comme alternatifs (tel le concept de "développement durable") ne servent qu'à se donner bonne conscience et ainsi poursuivre le même processus ;
     
  3. se nourrir d'expériences multiples afin de formuler de nouvelles valeurs à partir desquelles il serait possible de vivre la sortie du productivisme et non de la subir ; et de la vivre non pas comme un sacrifice, une perte, un retour au passé, une régression mais au contraire comme un gain, une désaliénation... un progrès. 

Trois temps structureront ces journées :

  1. matin : ateliers (d'une durée de 3 heures)
  • exposés introductifs : 30'
  • débats par petits groupes : 2 heures
  • synthèse en pléniaire : 30'
  1. après-midi : randonnées, baignades ...
     
  2. fin d'après-midi : échanges d'expériences (1h30)

Les thèmes retenus pour les ateliers sont les suivants :

  • vendredi : Grandeur et décadence de la croissance
    Des Trente glorieuses à la multiplication des cancers
  • samedi : Impasse du développement durable
    De la difficulté de formuler un contre-modèle
  • dimanche : Pratiques décroissantes
  • Retour à l'essentiel (témoignages)

Nombre limite de participants : 60

Pendant les ateliers, des activités éducatives et un service
de crèche sont organisés pour les enfants des participants.

La restauration est assurée par l'association La Juncha.
L'hébergement est à la charge des participants.

 


Assises nationales

 12 et 13 septembre 2014 

École des Hautes Études en Sciences Sociales

105, boulevard Raspail - Paris 6ème arr.

en collaboration avec l'Institut Momentum
et le pôle Risques de la MRSH de Caen

Technique,
croissance
et décroissance

Le productivisme,
une idéologie subliminale

Quels rapports la technique entretient-elle avec le capitalisme, le libéralisme, l’économie de marché ? Quel est le point de vue du technologue, en regard de l’idée répandue selon laquelle la politique est dépassée par l’économie et celle-ci par la finance ? Si une crise, par définition, est un phénomène passager, pourquoi s’obstine t-on à qualifier ainsi le dévelop-pement incessant du chômage de masse et de la précarité ainsi que les ravages écologiques causés par le pillage (tout aussi incessant) de nos sous-sols ? Pourquoi la question du remplacement des humains par les robots, sans cesse plus intelligents et habiles, est-elle systématiquement contournée par les politiciens, les économistes et même la quasi totalité des militants ?

Pourquoi le corrolaire du productivisme est-il la société du risque (Beck) ? Que signifie en effet notre insistance à braver tous les dangers quand on en connaît le caractère irréversible ? Le dogme de la croissance, qui fonde l’économie mondiale, s’apparente t-il en définitive à une forme de religiosité, voire d’intégrisme, pour le moins à une utopie qui se serait répandue comme une maladie contagieuse ? La course à l'innovation correspond-elle à un projet de société (comme on se plaît généralement à le proclamer) ou bien est-elle l'expression d'une volonté de puissance ancestrale qui, avec le concours des "technologies", précisément, se déploie sans frein, comme dans la fable de l'Apprenti sorcier ?

Par quel biais peut-on critiquer le productivisme sans apparaître rétrograde ? Le concept de décroissance s’apparente t-il au bon sens et au réalisme ou bien est-il l'expression d'une réaction de désespoir ? Quel modèle pourrait valoir d’alternative ?    

Ces questions seront matière à débat lors des trois demi-journées que dureront les assises.

  1. Généalogie et fondements de la croissance
     (vendredi matin)
  2. Radioscopie et bilan de la croissance
    (vendredi après-midi)
  3. La décroissance : de l'utopie aux expérimentations
    (samedi matin)

Programme (document pdf 4 pages, à télécharger)


Assemblée générale

 samedi 13 septembre 2014 

14h - 17h

EHESS

amphithéâtre
105, boulevard Raspail
Paris, 6ème arr. 

Ordre du jour :

  • rapport moral
  • rapport financier
  • perspectives 2014-2015

  Entrée libre